Nymphoplastie


Il arrive que les petites lèvres débordent des grandes lèvres de manière plus ou moins marquée. C’est ce qu’on appelle l’hypertrophie des petites lèvres.

La nymphoplastie (ou labiaplastie) consiste à réduire la taille des petites lèvres génitales quand elles sont trop développées. Elle permet aussi des corrections après déchirures lors de l’accouchement.

La correction chirurgicale peut s’envisager lorsqu’une gêne est manifestée par la patiente.


Gêne lors des rapports sexuels, entrainant des dyspareunies d’intromission (douleurs lors des rapports).
Gêne fonctionnelle : sensation d’irritation ou d’échauffement lors de la pratique de certaines activités (vélo, équitation, marche) ou en portant certains vêtements.

Pour les patientes qui subissent une gêne fonctionnelle majeure en raison de l’hypertrophie de leurs petites lèvres, une prise en charge partielle de l’intervention par la sécurité sociale est envisageable.

Cette intervention est pratiquée sous anesthésie générale en chirurgie ambulatoire.

Les suites post opératoires sont généralement simples mais parfois marquées par des douleurs.

La cicatrisation se fait en plusieurs semaines. Les points sont résorbables et il n’est pas nécessaire de réaliser de soins locaux particuliers en dehors d’une toilette avec un savon adapté à l’hygiène intime.